Festival de Saint-Jean de Luz : J2

Publié le 10 Octobre 2014

Festival de Saint-Jean de Luz : J2

Alors que le soleil joue au timide, la compétition se poursuit dans les salles obscures, faisant souffler un vent frais sur les productions cinématographiques françaises.

Bébé Tigre a le culot et la puissance des premières créations : un sujet exigeant (la situation des mineurs étrangers isolés), et un traitement percutant (la réalisation réaliste mène le spectateur entre empathie et révolte). Si Cyprien Vial s’est déjà fait remarquer pour l’un de ses courts métrages à Cannes (Dans le rang, 2006), il frappe fort avec son premier long qui nous fait suivre un jeune indien de dix-sept ans tiraillé entre son projet d’insertion en France et son devoir d’entretenir sa famille restée au pays. Un film très prometteur qui mérite d’être vu, car il en dit long sur la réalité de ces jeunes, les limites de notre système d’aide sociale et les systèmes parallèles organisés.

Respire est le deuxième long métrage de Mélanie Laurent, connue jusqu’ici pour ses talents d’actrice. Après son premier drame Les adoptés, Mélanie Laurent replonge dans l’intime des sentiments pour s’attaquer cette fois-ci au sujet des amitiés adolescentes, passant ici tragiquement de la fusion au harcèlement. Un sujet maîtrisé dans la description de la mise en place du processus psychologique, mais qui souffre de longueurs dans son traitement. La réalisatrice nous livre néanmoins un film qui coupe le souffle et est source de riches débats, notamment du fait de ses partis pris techniques.

Rédigé par Ansoiz

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article