Festival du court métrage de Binic : J2

Publié le 28 Juin 2014

Trois programmes pour cette journée qui s'annonce dense, et là encore je ne peux que souligner la qualité des oeuvres projetées. Et dire que l'équipe organisatrice a sélectionné la trentaine des courts présentés sur plus de 200 reçus ! ! !

Pauvre jury qui va devoir en choisir 5 pour remettre les Prix...!

* * * *

- "Antoine", film luxembourgeois, dépeint subtilement la relation de Renée à son fils au travers et en parallèle de celle qu'elle a avec son époux. Mais la réalité s'avère plus complexe qu'il n'y parait, et le réalisateur nous la suggère par le cadrage de ses plans et de sa lumière...

- " Dick Lorent" peut étonner par sa forme épurée et froide, mais elle ne sert que mieux le sujet du film qui s'avère impitchable... A découvrir donc!

- "Mecs meufs" est une comédie sur les codes sociaux de la séduction et plus largement des relations hommes-femmes. Brillamment orchestré, elle déconstruit et se reapproprie les éléments de chaque genre pour l'attribuer à l'autre, technique efficace pour mettre en lumière les écueils d'un fonctionnement bien ancré.

- "Un train pour la France" nous fait suivre la fuite d'un homme poursuivi à cause de sa découverte suspectée d'engendrer, entre autres, un "abrutissement populaire" : le .... (Je vous laisse decouvrir quoi!!!).

- voir "L'Etal" est une expérience hors norme : une plongée dans une univers décalé où une femme vend dans le desert les larmes dorées d'un homme... Unique!

- "Je suis désolée... mais non." traite des amours de jeunesse qu'il faut parfois laissés à leur place de souvenirs, sous peine de déception...

- "Narvalo" evoque autant la quête de justice que de réalisation personnelle des jeunes de banlieue.

* * * *

- "Finistère" s'apparente au parcvourd initiatique d'un jeune homme épris de liberté, qui va faire l'apprentissage de la vie au contact d'une jeune fille qu'il prend en stop...

- "A peu de choses près" s'ouvre par un générique remarquable de par son esthétique. Cette comédie evoque l'agencement des evénements de la vie qui ne tiennent pas toujours à grand chose...

- "Les rendez-vous avec Prévert" traite du bonheur, et de l'aptitude à être heureux. Tout un poème...

- "La lettre", film marocain qui nous fait suivre un carrossier en quête de quelqu'un pouvant lui lire une lettre... L

- Hold strong " est un très court métrage sud africain très efficace démontrant la capacité d'un homme à surmonter une tragédie qui aurait pu le faire sombrer. Étonnant dans son efficacité à faire passer des émotions aussi diverses que l'horreur, l'empathie, et le soulagement en si peu de temps...

- "La queue" ou la file d'attente comme moment de supplice pour un homme (excellent Jean-Paul Rouve) qui se laisse finalement prendre au jeu.

Rédigé par Ansoiz

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article